Publications des Syndicats et Sections CGT 63

 

 

Protocole de déconfinement : Macron et Pénicaud mettent en danger des millions de salarié-es

RAPPEL : signez l’appel interne pour l’abandon de la procédure disciplinaire visant Anthony et la défense des missions d’inspection du travail

Déjà 750 signatures, objectif 1000 !

Pour signer c’est très simple, il faut cliquer ici et suivre les instructions en bas de page.

 

La CGT-TEFP, premier syndicat des agent-es du ministère du travail, demande le retrait du protocole de déconfinement publié par le gouvernement, comme de tous les guides et fiches qui dénaturent, tronquent et affaiblissent les règles énoncées par le code du travail. Elle exige plus que jamais l’arrêt de la politique criminelle de mise en dangers des salarié-es que mène ce gouvernement. Elle exige que la réglementation du code du travail sur les risques biologiques soit renforcée et assortie de sanctions dissuasives et de moyens de contrôle (comme un arrêt d’activité par l’inspection du travail comme cela existe pour les machines dangereuses).

Elle apporte tout son soutien aux salarié-es qui avec leurs syndicats revendiquent dans tous les secteurs et toutes les entreprises les moyens nécessaires, indispensables pour protéger leur santé, leur sécurité et leurs conditions sociales.

Lire le communiqué de la CGT - TEFP

Réouverture des écoles et établissements le 11 mai 2020

La Cgt Educ'Action 63, la CSD Cgt 63, le syndicat du Conseil Départemental Cgt du 63 et l'UD Cgt 63 adressent conjointement un courrier à Madame, Monsieur le Maire, Monsieur le Président du Conseil Départemental du Puy-de-Dôme, Monsieur le Président du Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes, Madame la DASEN du Puy-de-Dôme et Monsieur le Président du Centre de Gestion 63 afin d’attirer leur attention sur les conditions d’ouverture aux élèves et de maintien d'une activité scolaire dans les écoles, collèges et lycées jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Les questions qui se posent sont d'abord en termes de matériel, mais pas seulement. Nous soulevons également la question des personnels, et plus précisément de l'organisation de leur travail et de leur temps de travail face à la contrainte du maintien des lieux et équipements totalement désinfectés.

Lire le courrier commun

Lettre à Emmanuelle Macron

 

Adresse des salarié.e.s de LUXFER Gerzat
et de leurs représentants CGT et CFDT au Président de la République

 

Monsieur le Président, votre élection vous a, pour la durée de votre mandat, mis en responsabilité de faire primer l’intérêt général sur l’intérêt privé. Plus encore dans la situation de crise sanitaire que connaît la France et le monde dans son ensemble, la préservation de la vie doit passer avant celle de leurs profits. Nous sommes prêts. Il ne reste qu’à traduire en actes concrets, vos engagements récents.

Lire la lettre adressée à Emmanuelle Macron

 

Pression sur l'inspection du travail

Le Gouvernement s’est plié à l’injonction du MEDEF d’ordonner la reprise d’activités qui ne présentent aucun caractère de nécessité impérieuse, et pour cela il prétend mettre toute la fonction publique au service de cette politique.

Il entend que l’Inspection du travail n’y fasse pas exception, et c’est la raison pour laquelle dans toutes les régions les pressions s’accentuent sur les agents de contrôle, comme ce vient d’être le cas également dans le Puy-de-Dôme.

Nous ne l’acceptons pas, et c’est pourquoi nous apportons tout notre soutien à notre collègue.

Les agent-es de contrôle doivent pouvoir exercer leur action, en toute sécurité.

La « continuité de l’activité économique » ne doit pas prévaloir sur la préservation de la santé au travail !

Lire le communiqué "Stop au pressions"

Lire le communiqué de la confédération CGT, de l’UFSE-CGT (fédération CGT des syndicats de l’Etat),
du SNTEFP-CGT (syndicat des agent-es du ministère du travail) et de la CGT Marne

Courrier à l'attention de la préfecture

Le syndicat CGT du Commerce 63 vient de faire parvenir à la Préfecture un courrier dénonçant une fois de plus les dérives de la grande distribution qui mettent en danger la santé des salarié-e-s de ces structures, et également la santé de toute la population.

Ces structures refusent de fermer les dimanches et ce lundi de Pâques et refusent de fermer certains rayons dans une pure logique d'accroissement du chiffre d'affaires

Lire le courrier du syndicat CGT Commerce 63