Attentat contre Charlie Hebdo : communiqué de l'UD CGT 63

Après l’odieux attentat ayant fait 12 morts et plusieurs blessés au siège de l’hebdomadaire Charlie-Hebdo, ce mercredi matin, l'Union Départementale CGT du Puy de Dôme, horrifiée, tient à assurer l’ensemble des journalistes et du personnel du journal, ainsi que tous leurs proches, de leur totale solidarité.

Profondément choquée par cet acte odieux, attristée et en colère, la CGT rappelle et salue le courage de ces hommes et ces femmes qui chaque jour, chaque semaine, malgré les intimidations et les menaces, défendent la liberté de pensée et la liberté d’expression dans notre pays.

Elle souhaite que les assassins soient au plus vite arrêtés et jugés, et que toute la lumière soit faite sur leurs motivations.

Cet acte odieux ne peut que servir les intérêts de ceux qui combattent les valeurs de solidarité portées par le journal Charlie Hebdo et par son personnel, qui est en première ligne de la critique du racisme, du sexisme et des obscurantismes.

L'Union Départementale CGT du Puy de Dôme appelle à rejoindre le rassemblement aujourd'hui à 18h30, place de Jaude à Clermont-Fd

Clermont-Ferrand, le 07 janvier 2015

Syndicats et temps de parole audio-visuel, là aussi la voie des salarié-e-s est muselée.

Dans la bataille idéologique de classe qui nous oppose au grand patronat, l'outil médiatique n'est résolument pas à l'avantage de la voix des salarié-e-s.

En effet, tout au long de cette année 2014 nous avons du supporter la "chronique" "beau travail" diffusée tous les jours à 20h30 sur France 2, service public s'il en est. Cette émission quotidienne diffusée à une heure de grande écoute est proposée jusqu'au 26 décembre par le MEDEF. Dans le monde merveilleux du "beau travail", les salaires sont exprimés en brut, l'épanouissement au travail évident et la facilité d'embauche déconcertante... Tou-te-s les privé-e-s d'emplois, précaires et salarié-e-s en souffrance apprécient certainement... Pendant ce temps, la présence médiatique de la CGT et des autres organisations syndicales se partageait mensuellement mais dans des mesures beaucoup plus restreintes, et à des heures de diffusion moins accessibles.

Lire la suite : Syndicats et temps de parole audio-visuel, là aussi la voie des salarié-e-s est muselée.

Inconcevable !!!

Communication du syndicat des territoriaux mairie et CCAS de la ville de Clermont.

Suite à l’action de la CGT au comité technique paritaire de la ville de Clermont-Ferrand du 02 décembre 2014, Mr le Maire ajourne la séance et, en sortant, empoigne et bouscule un syndicaliste CGT.

Le syndicat CGT appelait à la grève car les ratios d’avancements, historiquement non négociables, sont de plus en plus réduits (-35% par rapport à 2014). La CGT n’attendra pas qu’il n’y ait plus d’avancement pour aucuns agents pour intervenir. Les ratios étant le seul moyen de revalorisation salariale des agents.

Mr le Maire n’excuse pas son geste et dit « tout le monde sait que je suis un sanguin ». Sa façon de minimiser son acte est des plus révoltante, il a quand même fait preuve d’agressivité physique envers un de ses agents, syndicaliste de la CGT. La CGT des territoriaux de la ville de Clermont-Ferrand ne s’est jamais aventurée sur le terrain de l’affrontement physique. Que dirait Monsieur le Maire si tous les « sanguins » parmi ses agents se comportaient ainsi ? C’est une attitude inadmissible pour le premier représentant de la collectivité !!

Lire la suite : Inconcevable !!!

La Cgt dans les médias mercredi 27 août

L'actualité de rentrée est dense, complexe et non moins difficile pour des millions de français.

La Cgt a l'occasion de s'exprimer dans différents médias pour apporter d'autres analyses et d'autres informations... face à la pensée unique "imposée" qui contribue à l'exaspération et au fatalisme.

Ce mercredi 27 août 2014, Eric Aubin a débattu sur les catastrophiques chiffres du chômage et autres orientations libérales face à Christian Saint Etienne, économiste et élu politique... clairement de droite.

Plus que jamais, il est l'heure de construire la mobilisation. Les salarié-e-s, précaires et retraité-e-s doivent comprendre et reprendre leurs affaires en main. Il s peuvent compter sur la Cgt pour informer et impulser la lutte nécessaire.

Voir la vidéo du débat

Se syndiquer, pourquoi pas vous ?

L’efficacité du syndicalisme dépend du rassemblement du plus grand nombre de salariés. Si la CGT est la première organisation syndicale, c’est qu’elle a démontré par son action qu’elle portait les aspirations et les attentes des salariés.

Vidéo "expression directe" diffusée sur la TV Publique
http://www.youtube.com/watch?v=NVgSmEEV7KM

Conseil Constitutionnel Une augmentation du pouvoir d’achat ne peut passer que par une revalorisation des salaires et des pensions

Le Conseil constitutionnel vient d’infliger un camouflet au gouvernement en retoquant l’Article 1 de la Loi de financement de la Sécurité sociale voté le 23 juillet dernier qui prévoyait la baisse des cotisations sociales salariales.

La CGT rappelle que les cotisations sociales sont du salaire socialisé, mutualisé, qui permet de pallier au manque de revenu en cas d’aléa de la vie et d’assurer des ressources aux retraités le temps venu.

La CGT réitère son désaccord avec une politique qui vise à un affaiblissement du salaire socialisé et met en danger la Sécurité sociale.

Lire la suite : Conseil Constitutionnel Une augmentation du pouvoir d’achat ne peut passer que par une...

Grève à la Banque de France, jeudi 10 juillet 2014

Le gouverneur de la Banque de France a convoqué le 10 juillet une réunion de comité central d’entreprise extraordinaire avec comme ordre du jour l’annonce d’investissements lourds à la Papeterie de la Fabrication des billets en contre partie d’une filialisation de l’établissement.

Tel qu’il est présenté aux élus ce projet porte en lui des dangers pour l’existence même de la Papeterie de Vic-le-Comte et de son personnel, tout comme pour celui de l’Imprimerie de Chamalières,mais pas seulement. Le choix fait par le gouverneur, s’il aboutissait, lui ouvrirait grand les portes pour façonner la Banque de France selon un modèle anglo-saxon, c'est-à-dire replié sur les seules activités monétaires, en filialisant ou privatisant la majeure partie des activités de l’entreprise (entretien de la monnaie fiduciaire, surendettement, services aux entreprises).

Le personnel des centres industriels est prêt à défendre la survie de la Papeterie de Vic-le-Comte et de l’ensemble du secteur industriel de la Banque de France en démontrant que le projet intersyndical porte une ambition et une cohérence qui sont absentes du projet du gouverneur Noyer. La grève qui sera massivement suivie demain sur les sites industriels constituera la première étape de cette lutte.

Lire le communiqué complet de la Cgt Banque de France

En savoir plus sur le site Cgt Banque de France

Plus d'articles...

  1. Le 1er mai 2014 en Auvergne