Compte Rendu de la rencontre du 16 avril 2018 des 5 Secrétaires Généraux des Confédérations

Présents : Laurent BERGER (CFDT) - Jean Claude MAILLY (FO) – François HOMMERIL (CFE/CGC) – Philippe LOUIS (CFTC) – Philippe MARTINEZ (CGT)

Pour mémoire, cette réunion a été initiée par Laurent BERGER au lendemain de la réunion intersyndicale que la CGT avait organisé le 19 mars dernier et à laquelle aucune des 4 confédérations n’avait participé. Nous avons répondu favorablement (et les premiers) à cette invitation avec la volonté de ne laisser passer aucune chance dans la construction d’une riposte unitaire. Pour autant, nous avions pris soin de prévenir les autres organisations syndicales, non invitées par la CFDT, de la demande qui nous était faite et de notre participation.

Nous nous sommes rendus à cette réunion avec un mandat précis : proposer un 1er mai unitaire et une expression commune pour faire état de la situation sociale en affichant le soutien des confédérations aux mobilisations en cours.

Lire la suite : Compte Rendu de la rencontre du 16 avril 2018 des 5 Secrétaires Généraux des Confédérations

Professionnellement dérangeante donc mentalement dérangée ?

Communiqué UGICT CGT, 11 avril 2018

Justice pour la Docteure Karine Djemil, condamnée pour avoir protégé deux salariées victimes de harcèlement sexuel !

Une femme médecin du travail, la Docteure Karine Djemil, se trouve aujourd’hui empêchée d’exercer son métier pour avoir voulu protéger deux salariées qui ont poursuivi leurs employeurs respectifs pour harcèlement sexuel.

Les employeurs mis en cause ont porté plainte auprès de l’Ordre des médecins pour la faire condamner sur un motif de procédure dont ses collègues s’accordent à dire qu’il n’est pas recevable, ou qu’il aurait au moins mérité d’être examiné de façon juste et équitable.

Lire la suite : Professionnellement dérangeante donc mentalement dérangée ?

Le gouvernement veut « taper » dans la caisse Accidents de Travail / Maladies Professionnelles

Communiqué CGT, Montreuil le 12 avril 2018.

Au sein de la Sécurité Sociale, la branche Accident du Travail et Maladies Professionnelles (AT/MP) est alimentée par les cotisations qui évoluent en fonction de leur sinistralité. Cette branche, se doit d’être à l’équilibre. Elle se retrouve pour la seconde année consécutive en excédent. L’année dernière le montant était de plus de 500 millions d’Euros. Le gouvernement précédent a baissé les cotisations employeurs et reversé intégralement l’excèdent pour la réduction du déficit de l’assurance maladie. Celui-ci pourrait s’élever à plus d’un milliard d’€ en 2018.

Un excédent qui à nouveau attire les convoitises.

Lire la suite : Le gouvernement veut « taper » dans la caisse Accidents de Travail / Maladies Professionnelles

22 MARS Une mobilisation puissante qui appelle des suites !

Communiqué Confédéral, Montreuil jeudi 22 mars 2018

La réussite de la journée unitaire de mobilisation dans différents secteurs professionnels (Fonction Publique, Cheminots, Énergie, Transport, etc.) s’est traduite par plus de 180 rassemblements et manifestations partout en France, regroupant plus de 500 000 manifestants dans les rues.

Tous et toutes ont marqué, aussi par la grève, leur attachement aux services publics.

Contrairement aux choix gouvernementaux de régression sociale, ils ont exigé le développement des services publics et les moyens nécessaires à l’exercice de leurs missions, le renforcement de leurs statuts et conventions collectives.

Lire la suite : 22 MARS Une mobilisation puissante qui appelle des suites !

On y va !!!

Déclaration de la Commission Exécutive Confédérale, Montreuil, le 21 février 2018

Plusieurs journées d’action sont annoncées les 7, 8, 15 et 22 mars 2018.

Loin de s’opposer, ces dates nourrissent notre ambition de reconquête en matière de salaires, temps de travail, protection sociale, missions de Service public, d’Industrie faisant vivre les propositions de la CGT.

Les nombreuses mobilisations et luttes dans les territoires traduisent un réel mécontentement. Les interventions lors de l’initiative confédérale « Luttes gagnantes » du 14 février dernier ont démontré que la lutte s’organise, se construit collectivement avec les syndiqués, les salariés et avec l’appui de toutes les structures de la CGT. Preuve a été faite que, lorsque les salariés prennent toute leur place, le rapport de force s’inverse.

Lire la suite : On y va !!!

Rapport Introductif de l’AG du Syndicat Retraité-e-s Métaux de Riom, 8 février 2018, Danielle Gauthier

Le bureau de notre Syndicat C.G.T. vous remercie de votre présence, et vous souhaite une heureuse année 2018, pleine de santé et de joie pour vous et celles et ceux chers à votre cœur. Cette année 2018, devra aussi être celle de luttes gagnantes pour qu’enfin chacun-e- puisse avoir le droit, et c’est un droit de vivre dignement. Cela ne pourra se faire sans des résistances quotidiennes dans les entreprises, les services publics, et le monde des Retraités-es-, et nous aurons tous toutes, le rôle de généraliser ses luttes, afin d’arracher le pouvoir aux mains d’une classe parasite qui peu à peu, nous enlève tous nos acquis sociaux.

Nous les retraités-es- nous sommes leur principale ligne de mire.

D’ailleurs vous avez bien dû vous en rendre compte. En 12 ans, le recul de notre pouvoir d’achat a été évalué à près de 20 %. Et après avoir passé 5 années sans augmentation, ou si peu, (0.8 % en octobre) Le gouvernement décide une augmentation de la C.S.G. sur le montant de nos retraites, de 6.6 % elle passe à 8.3 %. Pour vous donner une idée une personne qui touche 1200 € par mois aura une perte de 25 €, à multiplier par 12 bien entendu.

Vous aurez toutes les explications sur le tract que vous avez reçu à l’entrée.

Ne croyez pas que ces attaques vont s’arrêter là, nous allons vous citer quelques augmentations prévues pour l’année 2018, et vous verrez quelles vont vous faire bondir.

Frais bancaires + 13 %, Carburant + 12 %, Assurance + 3 à 5 %, Mutuelle + 5 %, timbres + 10 %, transport en commun + 3 %, péage + 1.3 %, gaz + 7 %, forfait hospitalier + 15 %, contrôle technique + 23 %, cantine scolaire + 1 à 3 %, fioul domestique + 3 à 6 %, électricité + 17 %, Et notre malheureux SMIC + 1.2 %.... Elle n’est pas belle la vie. Et ce n’est qu’un début.

Il va bien falloir réagir…. Et se réveiller….

Le gouvernement entend reporter à janvier 2019 une éventuelle hausse des pensions. (?)

Si nous Retraités-es-  avec les Travailleurs -es- nous ne parvenons pas à contrer l’offensive du pouvoir incarné par Macron et sa bande, le président des riches et des gros actionnaires, non seulement nous allons manger de la vache enragée, mais nous laisserons à nos enfants, à nos petits-enfants un désert social, avec la destruction du code du travail, de la santé et des hôpitaux, de l’éducation, des allocations chômage, des services publics de proximité, transport, logement…. Je ne pense pas que c’est cela que nous voulons….

L’année 2017 pour notre syndicat a été très revendicative…. Mais vous l’allez bien compris, le rapport de force, n’a pas été à la hauteur des attaques, il manquait du monde à l’appel.

 

C’est dommage, et cela a malheureusement été général dans l’ensemble du pays. Pour gagner, il faut être nombreux -ses – rappelez-vous 36. 68…. Ne me dîtes pas c’était une autre époque, les gens n’avaient pas de crédit… pas de crédit… crêtes oui…. Mais en 36 ils crevaient de faim et de misère, en 68 la grève générale à montrer que TOUS ENSEMBLE, on peut faire plier le Capital… Serions-nous devenus des moutons ? Dans ce cas, Quel triste avenir nous laissons à celles et ceux qui arrivent.

Pour 2017, nous allons vous citer quelques-unes de nos actions, désolée tout n’a pas été noté :

Le 17 janvier manif pour la SEITA à Riom, suivie d’une réunion pour prendre des décisions.

Le 19 janvier Assemblée générale des syndicats.

Le 23 janvier. Rassemblement devant le SIAD de Riom, afin de soutenir le Personnel en grève.

Le 7 mars. Rassemblement pour défendre la Santé. A Clermont FERRAND

Le 8 mars. Manif des femmes. Et des hommes, journée de lutte pour le droit des femmes.

Le 21 mars. Manif pour une reconquête industrielle à CLERMONT Ferrand

Le 22 mars. Défense de l’entreprise Candia. Blocage du péage de GERZAT

Le 27 mars. Toujours soutien à CANDIA. Rassemblement devant la directe.

Le 30 mars. Manif pour les retraites

Le 10 avril. Assise de la santé. Les retraités sont concernés.

Le 13 et 14 avril. Congrès de l’UD. Place des retraités.

Le 9 juin. AG des syndicats

Le 13 juin. Réunion publique pour la SEITA

Le 20 septembre. Visite de Philippe MARTINEZ ; le matin réunion à COUNON des syndicats C.G.T. actifs et retraités. Et le soir réunion publique avec PHILIPPE à la maison du peuple à Clermont

Le 21 septembre. Manif contre la loi travail

Le 28 septembre. Manif des retraités

Le 10 octobre ; MANIF pouvoir d’achat

Le 20 octobre. Congrès de notre Ul de Riom ; là aussi, les retraités étaient invités

Le 16 novembre. Encore manif pour la défense de nos acquis

Du 20 au 24 novembre congrès des Métaux à Dijon, j’y ai participé

Peut-être pensez-vous que toutes ces actions ne concerne pas les retraités -es – oui tout nous concerne, en défendant les actifs, nous défendons nos retraites, n’oublions pas que les actifs d’aujourd’hui sont les retraités de demain. Et que la retraite par répartition est payée par les cotisations des actifs.

Je ne parlerais pas des réunions de l’USR, qui ont lieu tous les mois, et qui permettent de mettre en place ce que nous appelons la proximité pour travailler au plus près des retraités, ni des commissions santé, protection sociale, perte d’autonomie, APA, qui ont lieu à Montreuil avant le conseil national.

Les rendez-vous n’ont pas manqué… c’est la participation qui n’a pas été à la hauteur. Il n’est certes pas trop tard pour se reprendre…

Année 2017 assez chargée, mais 2018 avec nous tous et toutes, sera une année de grande victoire sociale, cela dépend de nous. D’ailleurs en mai nous pourrons fêter ensemble l’anniversaire des 50 ans de mai 68. Cela donne du baume au cœur.

Au sujet des négociations sur la fusion ARRCO/AGIRC et des conséquences que cela entraine pour les retraités -es- et futurs retraités ; avec l’accord de principe d’octobre 2015, dont vous avez eu connaissance dans vie nouvelle, et signé par le MEDEF. LA CFDT. LA CFTC et la CFE CGC, oui encore eux….

Nous vous signalons les principaux points de ce néfaste accord :

  • Report de l’âge de départ à la retraite d’un an soit 62 à 63 ans
  • La disparition de l’AGFF en 2019. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, c’est un organisme qui permet de financer les départs en retraite entre 62 et 67 ans.
  • La baisse du niveau des pensions pour toutes et
  • La remise en cause du droit spécifique des cadres

Les mesures proposées entre autres, dans cet accord alors que l’emploi des seniors ne cesse de se dégrader reportent l’âge effectif de départ en retraite et une baisse des pensions par :

  • La sous indexation des pensions sur la base de l’inflation moins 1 %
  • Le décalage de la revalorisation des pensions au 1er novembre
  • L’augmentation de la valeur du point
  • La mise en place d’un système bonus/malus pour les salariés -es-, selon l’âge auquel ils partiront en retraite.

Par exemple, un salarié qui aurait toutes ses années pour partir en retraite dans le régime de base n’aura d’autre choix que de partir plus tard ou perdre 10 % de sa pension pendant 3 ans. Cet accord est particulièrement odieux pour les femmes qui liquident leur retraite en moyenne 8 mois après les hommes et qui perçoivent des pensions amputées de 40 % à L’ARRCO et de 60 % à l’AGIRC.

À partir du 1er janvier 2019 l’AGIRC et l’ARRCO seront remplacés par un régime complémentaire unique. Ce régime unique permet, dans un premier temps, de surseoir à la baisse des pensions des cadres en siphonnant les réserves de l’ARRCO. Ce qui revient à faire contribuer 14 millions d’ouvriers et d’employés au maintien provisoire du montant des cadres. Il fallait le faire. Aucun complexe.

Donc vous le voyez bien, la situation n’est pas brillante,

Pourtant le nombre de milliardaires dans le monde a connu en 2017 sa plus forte hausse de l’histoire, partout les écarts de richesses se creusent. Et la France n’échappe pas au fléau des inégalités. Les 10 % des Français les plus riches détiennent plus de la moitié des richesses nationales, quand 50 % des plus pauvres se partagent seulement 5 % du gâteau.

Ils nous prennent vraiment pour des cons.

Il est évident que nous avons besoin de développer la continuité syndicale, avec des rencontres actifs - retraités. C’est un élément primordial dans la bataille que nous devons livrer au gouvernement, au MEDEF, d’une part, par rapport au danger de la fusion ARRCO/AGIRC, mais aussi, par rapport à la baisse de nos pensions avec l’augmentation de la CSG, et aussi contre toutes les attaques concernant le social. Sans réaction, nous allons revenir au 19ème siècle.

L’adhésion à la C.G.T. est une priorité… Ensemble nous serons plus forts…

Nous pourrons ainsi créer un rapport de forces et la mobilisation à partir des besoins exprimés par nous les retraités -es – et par les actifs.

Nous avons tous les ingrédients pour créer le rapport de forces nécessaires pour mobiliser. Pour l’augmentation de nos pensions, Oui il faut insister sur le fait que cette année nous aurons une perte de 400 à 500 € en moins. Et ce pour chaque retraité. Pour un couple marié évidemment cela peut faire 1000 € en moins au minimum. D’autre part, nous avons le problème de la sécurité sociale, qui devient une peau de chagrin, les hôpitaux, les transports, les maisons de retraite, le retraite par répartition, la perte d’autonomie, etc.….

Une manif est prévue le 15 mars. Je trouve que c’est un peu tard. Mais d’ores et déjà les actions, les informations, les pétitions, doivent se multiplier. Actifs – retraités, même combat…. Surtout ne baissons pas les bras….

Notre C.G.T. reste malheureusement la seule force capable d’organiser la riposte face à nos ennemis de classe. Alors mobilisons nous pour créer de nouvelles adhésions et participer nombreux -ses – aux actions qui auront lieu

Soyons plus forts tous ensemble, faisons de 2018 l’année du renforcement C.G.T. et des succès revendicatifs.

Lettre ouverte aux Auvergnats et Rhônalpins

Communiqué Comités Régionaux CGT Auvergne et Rhône-Alpes, 27 février 2018

Certains discours pessimistes s’inquiètent de l’absence d'implication de la jeunesse dans la vie sociale et politique de notre pays.

Mais là en l’occurrence, la jeunesse nous donne espoir. Elle n’est pas dupe. Et ça fait du bien ! Merci à ces étudiants d’avoir mis en lumière les propos de Laurent Wauquiez, lors de son intervention la semaine dernière dans une école de commerce de Lyon. Ils ont ainsi apporté la confirmation de la réalité du personnage plus populiste que populaire.

Lire la suite : Lettre ouverte aux Auvergnats et Rhônalpins