Fermeture de la Cour d’appel de Riom : une hérésie judiciaire, économique et sociale !

Lettre Ouverte

Plusieurs informations concordantes font état de la volonté du Ministère de la justice de fermer la moitié des Cours d’appel en France. La Cour d’appel de Riom serait supprimée au profit de celle de Lyon. Ce chamboulement de l’ordre judiciaire découle de la réforme territoriale qui a conduit au déplacement de nombreuses administrations vers la capitale de la nouvelle grande région.

Si cette information se confirmait, ce départ serait un coup dur pour les justiciables, pour l’économie locale et pour l’emploi.

Lire la suite : Fermeture de la Cour d’appel de Riom : une hérésie judiciaire, économique et sociale !

L’argent des contribuables dans les poches des actionnaires : mettre fin au scandale

Note du Pôle Économique Confédéral CGT

La Cgt alerte depuis longtemps : chaque année l’État et les collectivités accordent des dizaines de milliards d’euros aux entreprises, surtout au nom de l’emploi, sans résultats probants. Pis encore, certaines entreprises suppriment des emplois au mépris de leurs engagements.

Ces derniers jours, nous avons connu deux exemples scandaleux de ce gaspillage des fonds publics, de l’argent des contribuables versé aux entreprises et qui se trouve au bout du compte dans les poches des actionnaires.

Lire la suite : L’argent des contribuables dans les poches des actionnaires : mettre fin au scandale

Libérer le travail : Chiche !

Télécharger le 4 pages Confédéral

La CGT veut que les droits des travailleurs(euses), salarié(e)s ou indépendant(e)s, soient identiques, attachés à la personne, garantis collectivement et transférables d’une entreprise à une autre.

Loi travail XXL : Macron est ringard

Avec cette nouvelle loi, le gouvernement propose une énième réforme du droit du travail partant du principe – faux – que le travail est un coût alors qu’il crée les richesses.

Depuis 1984, les gouvernements successifs nous proposent les mêmes recettes : des lois qui affaiblissent le droit des salariés pour soi-disant créer de l’emploi.

Lire la suite : Libérer le travail : Chiche !

État d’urgence : Contre l’État d’urgence permanent !

Montreuil, le 25 septembre 2017

Les 2 années d’État d’urgence nous ont montré combien les militant-e-s, salarié-e-s et privé-e-s d’emploi ont été la cible collatérale du gouvernement, sans pour autant être efficaces en terme de lutte antiterroriste.

Lire la suite : État d’urgence : Contre l’État d’urgence permanent !

Loi travail XXL, avant, après…

Qu’y a-t-il y a dans les ordonnances de la Loi travail XXL ?

Encore un gros travail de l'Union Générale des Ingénieurs, Cadres et Techniciens ; l’UGICT CGT nous présente le détail des principales mesures dirigées contre les salarié-e-s et leurs droits.

À lire et à faire lire ; la mobilisation et l’information des salarié-e-s continue !

Télécharger le document

Légalisation des licenciements abusifs

AVANT :

Un chef d’entreprise qui licencie de manière illégale peut être sanctionné par les prud’hommes. Les montants des sanctions sont versés aux salarié-e-s sous forme d’indemnités et dépendent du préjudice subi par les salarié-e-s. Ancienneté, handicap, difficulté à retrouver du travail, charge de famille... Les prudhommes fixent des sanctions pour réparer l’ensemble du préjudice subi suite à la fraude de l’employeur. Pour les salarié-e-s ayant plus de 2 ans d’ancienneté, les condamnations doivent être au minimum de 6 mois de salaire. Ces 6 mois correspondaient à l’époque à la durée moyenne du chômage en France. Aujourd’hui cette durée moyenne est de 13 mois.

Lire la suite : Loi travail XXL, avant, après…

Suppression des contrats aidés : la CGT appelle les salarié-e-s à se faire connaitre et à résister !

Conférence de presse 8 septembre 2017

À la suite de l'annonce du gouvernement de ne plus financer les contrats aidés (CUI-CAE) la très grande partie de ces salariés sont, ou vont se retrouver sans emploi. Cette annonce brutale va reléguer près de 300 000 personnes du statut de travailleurs à celui de chômeurs avec toutes les difficultés supplémentaires que cela entraîne.

Certains d'entre eux ont déjà signé leur contrat pour les mois à venir, d'autres ont signé des avenants de renouvellement.

Les maires, les présidents de syndicats intercommunaux, les associations ou d'autres employeurs de droit public ou privé qui ont opéré des recrutements sont alertés par les services de l'état qu'ils ne seront pas financés pour les emplois débutants après le 08 août 2017, même si l'engagement a été effectué avant cette date.

De nombreux salariés qui ont déjà un contrat en main sont informés qu'il ne sera pas honoré.

Lire la suite : Suppression des contrats aidés : la CGT appelle les salarié-e-s à se faire connaitre et à résister !