Pétitions pour la défense du service public ferroviaire

Les Cheminot-e-s se préparent à entrer dans l'action, l'intersyndicale constituée après la publication du rapport Spinetta et sa prise en compte par le gouvernement, trop heureux de travailler à la privatisation de notre service public ferroviaire... Rappel de la situation au Royaume Uni, 20 ans après la privatisation...

Les Camarades Cheminot-e-s Cgt portent le projet "Ensemble pour le Fer", rapport de la Fédération Cgt des Cheminot-e-s sur l’avenir du Service Public ferroviaire et contre le statu quo libéral. Tous les jours et partout en France, les Camarades Cgt Cheminot-e-s se battent pour le maintien du Service Public ferroviaire.

Actuellement et près de chez vous, ce sont les gares de Royat et de Thiers (sous préfecture) qui sont attaquées et que la SNCF voudrait fermer.

Nous vous demandons de signer et faire signer cette pétition autour de vous ; et de la renvoyer au syndicat Cgt Cheminots de Clermont

Pétition Gare de Thiers - Pétition Gare de Royat

Lire la suite : Pétitions pour la défense du service public ferroviaire

Négociations dans la Métallurgie, En prendre toute la mesure !

Les militant-e-s Cgt de l'Union Syndicale Départementale des Travailleurs de la Métallurgie sont en actions toute la semaine. Un temps fort est prévu jeudi 15 mars, avant de rejoindre la mobilisation des retraité-e-s.

À l'appel de la Fédération Métallurgie de la Cgt, ils informent, mobilisent et agissent pour le respect des conventions collectives de leurs branches et pour l'amélioration de celles-ci.

Télécharger le tract fédéral

Lire la suite : Négociations dans la Métallurgie, En prendre toute la mesure !

EHPAD : On ne lâchera rien !!!

Communiqué de l’Union Syndicale Départementale Cgt de la Santé et de l’Action Sociale 63, 6 mars 2018 - Télécharger le tract

Après une journée de forte mobilisation le 30 janvier 2018 dans les EHPAD et les services à domicile, actions soutenues par l’Association des Directeurs AD-PA, le gouvernement et en particulier le président Macron restent muets sur la situation des personnes âgées dans son pays.

50 millions d’euros ! le compte est loin d’être bon !

Nous ne pouvons nous satisfaire de l’aumône faite par ce gouvernement méprisant les personnes âgées fragilisées et les soignants et personnels de ces établissements à bout de force.

Lire la suite : EHPAD : On ne lâchera rien !!!

Un nom connu, un verdict attendu...

Communiqué Syndicat Cgt Construction Auvergne

Créateur d’une entreprise d’intérim polonaise « Carrières et conseils », Baptiste Rougerie fournissait plusieurs entreprises clermontoises de second œuvre en main d’œuvre polonaise.

À la suite de procès-verbaux dressés par l’inspection du travail, il a été convoqué ce lundi 12 février 2018 en correctionnelle au Palais de justice de Clermont Ferrand.

  • pour avoir entre 2013 et 2015 exercé une activité de travail dissimulé,
  • pour avoir mis à disposition des salariés intérimaires sans contrat de mise à disposition dans les délais prescrits,
  • pour avoir exercé une activité de prêt de main d’œuvre en 2013 non conforme aux obligations légales.

La CGT Construction qui avait dénoncé les faits à l’inspection du travail s’est constituée partie intervenante.

Lire la suite : Un nom connu, un verdict attendu...

Lettre ouverte à Monsieur le Maire de Clermont-Ferrand

Lettre du Syndicat Cgt des Fonctionnaires Territoriaux Mairie et CCAS de Clermont-Fd, 23 février 2018

Emmanuel MACRON en avait fait une « promesse de campagne » : le « jour de carence pour les agents de la Fonction Publique » instauré par Sarkozy et supprimé par Hollande sera restauré dès leur premier jour d’arrêt maladie. Une sanction !

Pour la CGT, ce jour de carence constitue une véritable insulte. Son instauration revient à considérer chaque malade comme suspect de fraude et donc à le sanctionner d’office. Les médecins sont au passage tous considérés comme des pourvoyeurs d’arrêts de complaisance.

Pour la CGT, l’instauration du jour de carence est motivée par un mensonge : le gouvernement fonde notamment sa décision sur la volonté de corriger une supposée inégalité public-privé. Or, pour une large majorité des salariés-ées du privé (près de 65% d’entre eux), les trois jours de carence sont actuellement couverts par divers dispositifs (convention collective, accord d’entreprise…) et pris en charge par les employeurs. L’égalité dans ce domaine devrait en fait passer par un dispositif de couverture intégrale pour tous- tes, et notamment pour la minorité de salariés-ées du privé qui aujourd’hui n’en bénéficient pas.

Lire la suite : Lettre ouverte à Monsieur le Maire de Clermont-Ferrand