L'entreprise Schiochet devant le Tribunal de Grande Instance de Clermont-Ferrand

Les dirigeants de Schiochet sont poursuivis pour abus de biens et banqueroute par détournement d'actif.

C'est le cas que devra juger jeudi 11 septembre à 14h le Tribunal de Grande Instance de Clermont-Ferrand. 
Les ex-salarié-e-s seront présents sur place à partir de 13h30.

Il n'est pas quotidien de voir un employeur de 50 salarié-e-s poursuivi à la suite d'une faillite et d'une plainte des d'élu-e-s.
Plusieurs "irrégularités" ont été relevées et valent sa convocation aujourd'hui devant la justice.

Le syndicat CGT de la Construction du Bois et de l'Ameublement,
au nom des salarié-e-s de l'entreprise,
s'est constitué partie intervenante et sera présente au tribunal.

L'union départementale CGT du Puy de Dôme appelle ses militants disponibles à venir soutenir les ex-salarié-e-s de Schiochet devant le TGI de Clermont-Fd aujourd'hui jeudi 11 septembre à 13h30.

 

Mobilisation pour garder le bureau de poste de Beaumont.

La direction de la Poste a annoncé récemment la transformation du bureau de poste grand public de Beaumont Masage, en point relais commerçant. Sous l’alibi d’accessibilité au public élargi, la nouvelle municipalité de Beaumont s’est exprimée en faveur de ce changement.

Or, si l’intérêt des usagers et le respect des missions de service public étaient vraiment au cœur des élus beaumontois, ils refuseraient catégoriquement ce changement.

Lire la suite : Mobilisation pour garder le bureau de poste de Beaumont.

Francisco, salarié de sous-traitant dans la construction, vers une fin heureuse ?

Le 11 août sur le chantier de la future école d'architecture de Clermont-Fd, un salarié s'est mis en grève sans préavis.

Ce salarié est embauché par une entreprise d'installation électrique lyonnaise : Easy Info. L'exaspération lui a fait prendre cette décision, car cela fait presque 2 mois qu'il n'a pas été rémunéré. 

Situation incompréhensible et inacceptable.

Lire la suite : Francisco, salarié de sous-traitant dans la construction, vers une fin heureuse ?

Les conditions de travail se dégradent à Jean Perrin.

La CGT du Centre Jean Perrin a demandé un CHSCT et un CE extraordinaire suite à une assignation des manipulateurs en radiothérapie.

Depuis 3 mois, pour des raisons diverses, le personnel du service est venu travailler le samedi en étant averti seulement 48h avant : service ouvert normalement du Lundi au Vendredi.
Les salarié-e-s ont répondu présent jusqu'à maintenant dans la mesure de leurs disponibilités.
Le samedi 12 juillet aucun membre du personnel ne pouvait se libérer "au pied levé".

La réaction de la Direction a été sans appel : Assignation du personnel du mercredi pour le samedi !

Lire la suite : Les conditions de travail se dégradent à Jean Perrin.

OTIS : Coupable !!!

Jeudi 17 juillet dernier, le Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale de Clermont-Fd a rendu son délibéré quant à l'affaire Gilles GASPAROUX. (lire article)

La multinationale a donc été reconnue coupable de faute inexcusable dans la mort de son salarié en 2008. Aucune prise en compte de sa souffrance au travail n'a été reconnue à cette époque, jusqu'à ce qu'il commette l'irréparable.

La société a un mois pour faire appel, et soyons sûr qu'elle usera de ce droit. En effet, pour les grandes entreprises aujourd'hui, le bien-être au travail fait l'objet de toutes les attentions : numéros verts, observatoires du stress, "grand dialogue"... Autant d'effets d'annonce pour montrer patte blanche et se disculper, tout en évitant de prendre les problèmes à leur source.

Lire la suite : OTIS : Coupable !!!

Suites du mouvement de grève du 10 juillet à la Banque de France

Le CCE qui s'est tenu le 10 juillet dernier à Paris a eu lieu sous haute tension. Des CRS en rang gardaient l'entrée du siège de la BdF (près du Louvre, dans les beaux quartiers) ; des agents de sécurité par dizaines ; les agents des renseignements généraux sur les dents... Bref, les consciences n'étaient pas tranquilles du côté de la direction.

Il faut dire que les enjeux lors de ce Comité Central d'Entreprise étaient forts. Les souhaits de la direction étant de filialiser la papeterie de Vic le Comte - Longues et d'en transformer le statut, c'est là encore, un recul des services publics de notre pays.

Lire la suite : Suites du mouvement de grève du 10 juillet à la Banque de France

EHPAD de Tauves

Il était une fois un petit EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendante) situé à TAUVES, hébergeant 41 résidents, employant 22,20 Équivalents Temps Plein salariés.

En 2010 est nommé un directeur par intérim non qualifié, non diplômé qui a très peur de la CGT. En 2011 les élections donnent la CGT majoritaire à 71%, le reste à la CFDT (2 sièges de titulaires sur 3 et 2 sièges de suppléants sur 3). La direction ayant échouée dans sa stratégie a tout mis en œuvre pour détourner les élus CGT. Résultat :

  • Vote des élus contre les salariés dans les instances portant sur les plannings, des fiches de postes, dénonciation et collaboration avec la direction.
  • Plusieurs interventions de l’USD CGT pour essayer de modifier des décisions contraires aux valeurs de la CGT. Départ des élus CGT de la CGT au profit de FO tout en gardant les sièges d’élus.

Lire la suite : EHPAD de Tauves