Les Pompiers suspendent la grève, pour l'instant...

Les choses n'ont pas traîné pour nos Camarades Sapeurs Pompiers du Puy de Dôme, depuis le début de leurs actions.

Les 5 jours légaux de préavis ont vu les rendez-vous et les expressions s'enchaîner.

Les Pompiers Professionnels du Puy de Dôme ont boycotté la cérémonie des voeux des élu-e-s. Pendant ce temps, le Conseil Général, par la voix de son président Mr Gouttebel, a fait savoir qu'il n'était pas question pour le CG de revenir sur sa promesses d'embauches, et que les modalités seront définies lors du prochain vote du budget départemental.

Le problème est que le budget sera voté en avril prochain et que les élu-e-s auront changé à ce moment là. Nos élu-e-s sont donc sûrs que les 22 et 29 mars prochains la majorité actuelle va triompher aux élections, ou bien que la majorité suivante respectera les engagements de leurs prédécesseurs... Nous pouvons être sceptiques sur ces deux points de vue.

Lire la suite : Les Pompiers suspendent la grève, pour l'instant...

Le mouvement de grève à l'hôpital de Riom se poursuit.

Réunis en Assemblée Générale vendredi dernier, les salarié-e-s du CH de Riom ont décidé la poursuite du mouvent de grève entamée le 26 janvier dernier. Voir le 1er article. Le mouvement est toujours fortement suivi. Les élu-e-s de Riom Communauté ont même voté à l'unanimité une motion de soutien aux salarié-e-s de cet établissement de soins public.

Le directeur du site propose, via une lettre ouverte, quelques pistes pour sortir du conflit :

  • Report au 1er mai pour la décision concernant la disparition de la pause méridienne.
  • Des changements d'organisation pour la gestion des plannings.
  • Mieux encadrer tout emploi contractuel, avec accompagnement des arrivants.
  • [...]

Lire la suite : Le mouvement de grève à l'hôpital de Riom se poursuit.

Les Pompiers entrent dans l'action et la grève.

Le bras de fer commence entre les Sapeurs-Pompiers Professionnels du Puy de Dôme et les élu-e-s du Conseil Général du Puy de Dôme qui dirigent le Conseil d'Administration du SDIS (Service Départemental d'Incendie et de Secours). 

Le mécontentement est grands dans les rangs des "soldats du feu".

Depuis le 1er janvier 2014, la réforme imposée par l'Union Européenne sur la santé et la sécurité au travail a considérablement changé les rythmes et horaires de travail des pompiers. Le plafond annuel d'heures travaillées a baissé suite à ce décret. Ce changement important dans l'organisation du travail des pompiers a donc des répercussions sur les conditions de travail. C'est pourquoi, un protocole d'accord a été signé le 6 mars 2014 entre le SDIS 63 et les Organisations Syndicales.

Lire la suite : Les Pompiers entrent dans l'action et la grève.

Grève à l'Hôpital de Riom.

Les accords signés en 2002 pour l'aménagement des 35h à l'hôpital de Riom avaient mis en place une pause méridienne de 30 minutes (20 minutes de droit légal plus 10 minutes accordées pour les horaires "de journée") pour que les salarié-e-s puissent se restaurer. La direction a tout simplement décidé de supprimer cette pause de 30 minutes (20 minutes de droit volées). Cette décision a été prise dans le cadre d'un plan de rigueur visant à combler un déficit au Centre Hospitalier.

Les salarié-e-s, réuni-e-s en intersyndicale, ont alors majoritairement décidé de déposer un préavis de grève illimité à partir du lundi 26 janvier 2015. Depuis longtemps, le CH de Riom est menacé par des départs de nombreuses activités sur le CH de Clermont. Les conditions de travail s'y dégradent continuellement car de nombreux postes y sont supprimés.

Lire la suite : Grève à l'Hôpital de Riom.

Grève à la papeterie de la Banque de France.

La direction de la Banque de France a convoqué un Comité Central d’Entreprise extraordinaire les 29 et 30 janvier 2015. Le point du jour est l’avenir de la papeterie de Longues Vic le Comte, il s’agit de la 3ème réunion sur ce point.

Le non renouvellement des machines de production et donc la mise en incapacité du site à produire les nouvelles générations de papiers fiduciaires, fragilise la pérennité du site. Pourtant les élu-e-s du personnel demandent depuis de nombreuses années que de l’investissement soit fait dans l’outil de production.

Lire la suite : Grève à la papeterie de la Banque de France.

Mobilisons-nous pour l’école, pour les élèves et pour les personnels.

François Hollande communique toujours sur le caractère prioritaire de l’Éducation nationale, pourtant les politiques d’austérité qu’il mène se déclinent dans toutes les décisions qui sont prises dans ce secteur.

Les moyens sont toujours insuffisants, les créations de postes tant annoncées ne compensent même pas la hausse démographique.

Comme dans toute la Fonction publique, les salaires des personnels de l’Education nationale seront gelés pour la 5ème année consécutive. Cette situation est particulièrement dramatique pour nos collègues de catégorie C et pour les précaires.

Le gouvernement Valls annonce vouloir donner plus à ceux qui ont moins, mais la réforme de la carte de l’Éducation prioritaire provoquera la sortie d’un grand nombre d’établissements et d’écoles du dispositif et contribuera à aggraver les conditions d’études de nombreux élèves.

Lire la suite : Mobilisons-nous pour l’école, pour les élèves et pour les personnels.

Grève à Constellium Issoire.

Les salarié-e-s de l'usine de fabrication de produits d'aluminium, ex Pechiney située à Issoire, sont en grève depuis mardi 27 janvier. Six licenciements y ont récemment été prononcés. Les salarié-e-s renvoyé-e-s n'ont été que les fusibles d'un encadrement incompétent, et la CGT n'a de cesse de le dénoncer. Mais la direction y voit une aubaine, elle qui met en place des organisations de travail issues des méthodes du LEAN management. En effet, réduire les effectifs des salarié-e-s à la production, augmenter le nombre de salarié-e-s précaires (flexibles à souhait) et faire taire celles et ceux qui "oseraient" se rebeller, tels sont les uniques objectifs de la direction de l'entreprise.

Lire la suite : Grève à Constellium Issoire.