Communiqué de la CGT Michelin : fermeture du site de La Combaude

Michelin des profits record et des suppressions d’emplois

Le 16 février dernier, le groupe Michelin annonçait des résultats exceptionnels et des perspectives de croissance en hausse pour les années à venir. Mais assortis d’exigences de rentabilité accrue, 13 % pour le segment poids lourd notamment. Le gérant allant jusqu’à préciser qu’il n’y aurait pas de suppressions d’emplois.

15 jours plus tard 494 suppressions de postes et d’emplois sont annoncées pour Clermont fd avec la fermeture de l’atelier rechapage et des coupes sombre dans l’ingénierie touchant principalement des cadres. Auxquelles il faut ajouter de nombreux sous-traitants et du personnel intérimaire des sites Clermontois qui attendaient une embauche qu’ils se voient refuser aujourd’hui.

Les raisons invoquées sont le maintien de la compétitivité alors que le groupe est dans une phase de croissance, la concurrence asiatique …..

Pourtant le rechapage sur Clermont est bénéficiaire, mais nous constatons que cet atelier n’avait plus d’investissement, que les productions partaient sur d’autres sites. La direction organisait depuis de longs mois la périclité de cette activité pour rendre inévitable sa fermeture. Cette direction qui a même poussé le cynisme en allant jusqu'à proposer un plan de compétitivité.

Les emplois supprimés sur Clermont-Fd le sont pour augmenter une nouvelle fois les bénéfices, les actionnaires ayant toujours plus d’exigences. Ceux-ci doivent se poser la question que chaque fois qu’ils demandent 1 point de rentabilité supplémentaire, derrière combien de familles seront plongées dans le désarroi ? Certains ont peut-être une conscience !!!

Les 90 millions annoncés jusqu’en 2020, ne sont que l’investissement courant au maintien des installations.

Les pouvoirs publics qui multiplient les cadeaux au patronat, CICE, exonération de cotisations sociales (du salaire), exonération de près d’un million d’euros de taxe foncière pour Michelin à Clermont, que devront payer les habitants…ont une lourde responsabilité.

C’est dans ce contexte que le gouvernement propose une loi de casse des droits du travail pour continuer dans cette voie qui conduit le pays et les salariés dans le mur, au seul profit des riches. En 2015 Michelin a battu tous les records, mais la France aussi avec selon l’INSEE 2 601 milliards d’euros de richesse créés, soit 100 800€ par salarié. De quoi couvrir tous les besoins sociaux, combler tous les déficits et investir dans l’industrie et les services pour créer de l’emploi.

La Cgt appelle les salariés à se mobiliser notamment le 9 mars pour exiger le retrait de la loi El khomri et des investissements industriels chez Michelin en France.

Clermont le 2 mars 2016

Lettre ouverte des salarié-e-s du Foyer Home Dôme à Olivier Bianchi

"Monsieur le Maire,

A votre initiative, le foyer Home dôme est mort le 31 janvier 2016. C’est plus de 40 ans de service social qui s’arrête. Nous dirions même que vous l’avez assassiné en juillet 2015 avant même que l’Assemblée Générale, chambre d’enregistrement des décisions du maire, ne l’ait validée.

Les résidents, faisant partie de vos priorités ont tous été relogés grâce au travail des salariés, des bailleurs sociaux, des FJT et du CROUS.

Nous, les 26 salariés, qui étions soi-disant votre première priorité, sommes laissés sur le carreau.

Reconnaissant la responsabilité de la municipalité, décideur essentiel des orientations passées et actuelles de Home dôme, vous avez fait des promesses, notamment de reclassements sérieux lors du conseil municipal du 25/09/2015.

Lire la suite : Lettre ouverte des salarié-e-s du Foyer Home Dôme à Olivier Bianchi

Même pas peur ! Les salariés de l'énergie ne se laisseront pas impressionner.

Retour sur l'action du 21 janvier 2016, communiqué CGT FNME 63

La mobilisation augmente, proportionnellement à la colère !

Les agents en ont profité pour alerter à nouveau la population, lors des différentes interviews avec les journalistes, sur les conséquences désastreuses des directives de Bruxelles et de la flamber des prix que cela risque d’engendrer, avec la complicité de nos directions et de notre gouvernement.

Quelques chiffes :

Des milliers de salariés actifs et inactifs sont descendus dans la rue pour exprimer leurs revendications (1 500 à Lyon, 850 à Orléans, 400 à limoges, 300 à Bayet 200 à Toulouse, à Rouen, à Béziers, …) ; occupation de postes à RTE, à la Distribution, coupures de lignes 63 KV et 90 KV, blocages de sites, délégations auprès des Directions et Préfectures).

Le 24 novembre dernier à Clermont-Ferrand, plus de 500 agents de la Région, malgré l’intervention d’un manageur zélé ayant d’autorité bloqué l’accès du poste source Liève, se sont imposés et repris en main leur outil de travail.  

Depuis le début de l’année les salariés, via la CGT, ont déposé de multiple préavis de grève, et manifesté leur exaspération par de petites actions symboliques. En guise de réponse, les directions dans le cadre du dialogue sociale ont déposé plusieurs plaintes. 

Lire la suite : Même pas peur ! Les salariés de l'énergie ne se laisseront pas impressionner.

Soutien à nos Camarades de Goodyear !!!

Affiche réalisée par l'Union Départementale CGT de Seine Maritime.

Une journée d'actions pour soutenir nos Camarades de Goodyear d'Amiens se déroulera le 4 février prochain partout en France. À Paris une manifestation aura lieu place des Droits de l'Homme à 11h. 

Un appel national à participer à cette journée, partout dans les territoires a été lancé par la Fédération des Industries Chimiques. Téléchargez le tract de la FNIC.

Une action et ses modalités dans le département seront très rapidement discutés à l'Union Départementale CGT 63.

MOTION DU SYNDICAT CGT AUBERT&DUVAL

Face à la situation que vivent aujourd’hui les salariés de la société AUBERT&DUVAL, qui se détériore d’années en années, il est donc urgent de prendre en compte les revendications légitimes en terme de pouvoir d’achat.

Visiblement ce ne sont pas les résultats obtenus lors de la première réunion de négociations obligatoires annuelles, durant laquelle la direction proposait une enveloppe globale de 1,1%, enveloppe qui est en constante régression !!!!

Pour répondre aux besoins vitaux des salariés, la CGT exige qu’une focalisation soit portée sur les augmentations générales et cela de façon significative.

Egalement la CGT revendique entre autre la réouverture de négociations concernant la grille salariale AUBERT&DUVAL instaurée depuis 2011.

La CGT réclame la revalorisation de toutes les primes en fonction de l’enveloppe globale et non uniquement basée sur les augmentations générales, ainsi que la prise en charge de la journée de solidarité (lundi de pentecôte) …

Lire la suite : MOTION DU SYNDICAT CGT AUBERT&DUVAL

Grève des facteurs de Neyrat : protocole de fin de conflit

"À l'issue de l'ensemble du processus de négociation relatif à la mise en place du projet du Grand Clermont, et plus particulièrement des 4 séances de négociation du 4 au 8 janvier 2016, les parties conviennent des dispositions suivantes sous réserve d'une levée immédiate du préavis de grève par la totalité des OS ayant déposé un préavis, d'une reprise du travail le 8 janvier 2016 et d'une bascule de la réorganisation dans de bonnes conditions le 11 Janvier 2016 :

 

La Poste s'engage à :

  • Concernant l'emploi, création de 5 postes de remplacement, dès la mise en place de la réorganisation avec lancement immédiat d'appels à candidature,
  • L'accord d'accompagnement social, qui sera proposé à la signature des Organisations Syndicales, comportera sur le volet indemnitaire les points suivants, en complément de l'accord national « Un avenir pour chaque postier », et à l'exclusion de tout autre point :

    Lire la suite : Grève des facteurs de Neyrat : protocole de fin de conflit

Une élue CGT licenciée, puis réintégrée.

Communiqué du Syndicat CGT ARAMIS

En mai 2015 la CGT fait une entrée fracassante au sein de l’Association ARAMIS alors que depuis toujours seule la CFDT existait.

La majorité des salariées sont des intervenantes à domicile travaillant sur tout le département, donc plus ou moins éloignées du centre de décision qu’est la Direction. Aussi l’élection de plusieurs DP salariées du siège a rapidement posé un problème à la Direction semble t’il puisque dés août 2015 une élue CGT (Conseillère Conjugale) recevait un courrier de projet de licenciement économique, alors même que le service auquel elle appartenait est constitué de 2 salariées !

Choix éloquent !

Lire la suite : Une élue CGT licenciée, puis réintégrée.