ALERTE AUX USAGERS : Non à l’ouverture à la concurrence des concessions hydrauliques !

Fédération Cgt Mines Énergies, 18 janvier 2019 - Télécharger le tract - télécharger les propositions Cgt comparées

Depuis plusieurs années, la Commission Européenne tente de tordre le bras à l’État français pour mettre en concurrence les concessions hydrauliques. La lutte des travailleurs de l’hydro-électricité a permis de bloquer ce processus de privatisation des barrages tout en maintenant le dialogue quant à l’avenir de ce secteur industriel primordial pour l’avenir énergétique.

Malheureusement le gouvernement Macron semble bien décidé à répondre favorablement à la logique appliquée par la Commission européenne qui va dans le sens de la rentabilité à court terme. Les producteurs privés s’empareront des plus rentables, laissant les autres aux services minimum ou à l’abandon !

Lire la suite : ALERTE AUX USAGERS : Non à l’ouverture à la concurrence des concessions hydrauliques !

Mobilisation dans l'Éducation contre les suppressions de postes

Le mercredi 19 décembre se tiendra au Ministère le Comité Technique Ministériel (CTM) qui dévoilera la répartition des moyens entre académies pour la rentrée 2019.

Aucune inflexion à attendre du Ministre : c'est bien 3.050 emplois qui seront supprimés... Ce jour-là, nous connaîtrons la répartition de ces suppressions dans chaque académie dans le premier degré, le second degré, pour les agents administratifs. 

La Cgt Éduc'action, qui a conforté son siège au CTM lors des dernières élections professionnelles, portera haut et fort notre refus de sacrifier l’éducation, la jeunesse, le service public.

Haut et fort, nous aussi, crions notre colère, avec d'autres Organisations Syndicales en lutte (Snes -Snuep FSU, Snuipp, Sud, Unef...) : à Clermont, devant le Rectorat, ce mercredi 19 décembre 2018, soyons nombreux à 14h ! 

Contre la réforme des lycées, du bac, de la voie professionnelle, contre la fusion des académies, pour une éducation vraiment prioritaire...

Pour une autre école !

Cap NAO 2019 : Partage ! Nos revendications...

Tract Cgt Constellium Issoire, 3 décembre 2018

Salaires : Une augmentation uniforme de 60€ du salaire brut.

Parce que :

  • C’est la; pour toutes et tous d’améliorer son niveau de vie qu’on soit en CDI ou en intérim,

  • Le salaire actuel minimum est de 1701€, que le coût de la vie explose, que 1761€ brut c’est un minimum pour pouvoir payer l’essentiel,

  • Dans un climat d’attaques généralisées sur les garanties collectives, le salaire de base est aujourd’hui un rempart pour protéger les plus faibles,

  • Les mesures individuelles à la tête du client ne touchent que 4 salariés sur

Forfait : Instauration d’un forfait 2x8 de 5,78% pour compenser les contraintes du poste du matin

Lire la suite : Cap NAO 2019 : Partage ! Nos revendications...

Société des Eaux de Volvic : Primes en chute !!!

Communiqué du syndicat CGT des Eaux de Volvic, 3 décembre 2018, Télécharger

1,8 Milliards de litres produits, soit une hausse de 3,7%,

442 Millions de Chiffre d'Affaire en hausse de 1,7%,

Primes en chute de 36% !!!

Ces bons résultats ont été obtenus grâce à vos efforts quotidiens en bossant les samedis matins, dimanches, de nuit, jours fériés et en revenant en semaine après un week-end pour les besoins des services... Tout cela avec un taux de précarité qui reste inacceptable et des conditions de travail dégradées !

Lire la suite : Société des Eaux de Volvic : Primes en chute !!!

NON à la fermeture de l'hôpital de jour et du Centre Médico-Psychologique de Youx

Le 18/11/2018

Gardons ouvert le Centre Médico Psychologique de Youx !!!

Rendez-vous mercredi 28 novembre à Youx (voir le tract)

Suite à l'annonce par la direction de l'établissement Sainte Marie de Clermont-Ferrand, dont dépend le CMP de Youx, d'une fermeture dite « temporaire », un collectif s'est créé. Il est composé ainsi :

  • Collectif des usagers,
  • CDDSP en Combrailles,
  • Droit à la Santé,
  • LDH section de St Eloy,
  • Syndicat CGT Hôpital Ste Marie,
  • Section syndicale CGT retraités bassin de St Eloy,
  • Section Secours Populaire de St Eloy.

Ce collectif, qui s'est réuni le 15 novembre 2018 à St Eloy Les Mines, s'est prononcé à l'unanimité pour le maintien du fonctionnement actuel de la structure, à savoir avec des médecins intérimaires, tant qu'une solution pérenne n'est pas trouvée.

Lire la suite : NON à la fermeture de l'hôpital de jour et du Centre Médico-Psychologique de Youx

L'AFPA Liquidée ???

Télécharger le tract de l'intersyndicale d'Auvergne

Jeudi 8 novembre se déroulait le premier Comité Régional d’Établissement (CRE) de l’AFPA depuis l’annonce nationale de la liquidation de la structure de formation et sa déclinaison régionale

L’impact de la suppression des 1500 à 2000 postes et 38 sites au niveau national est particulièrement violent en Auvergne : 2 sites (Le Puy et Aurillac) et 7 sections de formation (Montluçon) fermés et 85 licenciements sur les 136 CDI auvergnats.

Face à des salarié-e-s soudé-e-s, rassemblé-e-s par l’intersyndicale Cgt, Cfdt, Sud, la direction régionale de l’AFPA ne présentait que des arguments de gestionnaires (les mêmes qu’on entend à la SNCF, Pôle Emploi, les hôpitaux, La Poste et dans de très nombreux services publics) pour justifier ce plan social massif.

Les salarié-e-s ont répondu Service Public de la formation professionnelle, aménagement du territoire, expérience et savoirs faire, 70% de retour à l’emploi des stagiaires formé-e-s

Bien sûr, ces arguments de bon sens et d’intérêt général n’ont pas le moins du monde touché les liquidateurs zélés...

Lire la suite : L'AFPA Liquidée ???

Le vrai malaise : le pouvoir d’achat. Un vrai problème, une vraie colère.

Communiqué Cgt Michelin, Télécharger le tract

Compte-tenu des taxes supportées par les carburants en France, passer à la pompe revient à passer chez son percepteur : sur un plein de carburant (essence ou gazole) de 50 euros, chaque automobiliste acquitte 30 euros à l’Etat et 20 euros au pompiste. Sur ces 20 euros, environ 15 euros alimentent la spéculation sur le prix du pétrole et se retrouvent, au final, dans la poche des actionnaires. Le reste, soit environ 5 euros seulement, vont véritablement à l’industrie du raffinage et à la distribution (pipelines, camions citernes, dépôts et stations-services).

La France fait partie des 25 % des pays, sur la planète, appliquant un niveau élevé de taxes sur les carburants, destiné à générer des rentrées fiscales et inciter aux économies d’énergie dans les transports, selon une politique basée sur le prix d’accès aux carburants.

En 2014, le prix du pétrole a fortement chuté et le ministre des finances d’alors, un certain Macron, en a profité pour relever le niveau des taxes, qui n’ont pas cessé d’augmenter depuis. Depuis un an, le prix du pétrole est remonté, du fait des spéculations boursières effrénées (la cargaison d’un tanker peut changer 700 fois de propriétaire durant sa traversée) sur fond de géostratégie (menaces américaines sur l’Iran et le Venezuela, destruction des capacités libyennes depuis l’intervention de l’OTAN et de la France, guerre économique annoncée entre USA et Chine, etc.).

Lire la suite : Le vrai malaise : le pouvoir d’achat. Un vrai problème, une vraie colère.