Toutes et tous en grève le 05 Décembre 2019

Contre la casse de nos systèmes de retraites,
Pour le progrès social et la solidarité entre les générations,
Toutes et tous en grève dès le 5 décembre !

Les organisations syndicales CGT, FO, SOLIDAIRES, FSU, UNEF appellent tous les salariés du public et du privé, titulaires, précaires, les étudiants, la jeunesse scolarisée, à une première journée de grève nationale unitaire et interprofessionnelle le 5 décembre. Elles appellent également tous les travailleurs privés d’emploi et tous les retraités à participer massivement aux manifestations.
Nous refusons le système prétendument universel par points qui viendrait remplacer l’ensemble des régimes actuels. Nous refusons cette baisse de toutes les pensions et le recul de l’âge de départ en retraite.

Nous exigeons le retrait immédiat du rapport Delevoye.

CGT, FO, SOLIDAIRES, FSU, UNEF appellent à participer massivement
Manifestation à Clermont-Fd, 5 décembre, 10H00 Place du 1er mai.

Lire le tract intersyndical

Amplifions la lutte !

 

 Le 05 Décembre, à l'appel des organisations syndicales du Puy de Dôme CGT-FO-FSU-Solidaires-UNEF,

a réuni 30000 travailleuses et travailleurs et plus d'un million à travers l'hexagone.

 

Le gouvernement Macron a observé l'ampleur de cette journée historique mais reste sourd aux exigences du monde du travail. Nous devons rester determiné-e-s pour gagner!

C’est pourquoi les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires et UNEF appellent à renforcer et élargir encore la mobilisation par la grève et sa reconduction là où les salarié(e)s, réunis en Assemblées Générales avec leurs syndicats, le décident.

Elles soutiennent et se félicitent des reconductions de la grève déjà en cours dans de nombreux services et entreprises et encouragent toutes nouvelles reconductions. Dans cette perspective, elles appellent les salarié(e)s du privé comme du public à se réunir en Assemblée Générale avec leurs syndicats pour discuter de la poursuite du mouvement.

Manifestation interprofessionnelle

Mardi 10 décembre à 10h Place du 1er mai

Pour exiger le retrait immédiat du projet de réforme Macron-Delevoye

Lire le tract intersyndical

21 Septembre, On Marche Pour la Paix !

 

Le 21 septembre, journée internationale de la paix, est traditionnellement marquée par des initiatives dans les territoires à l’appel du collectif national et des collectifs locaux « En marche pour la paix » auxquels la CGT participe.

 

Les Nations Unies ont placé cette journée sous le thème « Action climatique, Action pour la paix ». En effet, un rapport de l’ONU, paru en 2017, indique que d’ici 2050 ce sont 250 millions de personnes qui seront contraintes de s’exiler à cause du dérèglement climatique. Les récents accords de libre-échanges tels le CETA, le JEFTA (signés par la France) et le MERCOSUR participent à développer un dumping social entre les populations de plus en plus violent. Ils, en ce sens, sont un réel danger pour l’avenir de notre planète.

Notre aspiration à remettre en cause les logiques libérales avec l’objectif de transformer la société vers un développement humain durable prend tout son sens dans le contexte actuel et nous impose de faire converger l’urgence de paix dans le monde et l’urgence climatique. Contre la guerre, il nous faut gagner des politiques sociales, économiques et environnementales permettant d’améliorer les conditions faites à l’ensemble de la population. C’est le sens du slogan adopté par les organisations composant le collectif national « En marche pour la paix » :

« Pour un climat de paix : stop les guerres, stop les violences, stop la misère »

Du matériel (affiches / dépliants) a été travaillé, dans le cadre du collectif national, afin de sensibiliser la population et de gagner la participation du plus grand nombre aux initiatives décidées et construites localement. Pour aider à faire le lien avec les sujets du quotidien dans les entreprises, la fiche n°2 des repères revendicatifs ainsi que les orientations reprises dans le thème 5 du document d’orientation validé lors de notre 52ème congrès confédéral peuvent être utilisés et déclinés dans les organisations. 100 marches ont été organisées sur l’ensemble du territoire en 2018, gageons que nous soyons en capacité de faire autant sinon mieux !

Le contexte actuel nous y engage et nous y oblige.

Voir l'affiche et le dépliant.

1er Mai 2019

A l'initiative des Unions Locales du département, des rassemblements sont organisés sur le territoire.
 
Sur Clermont-Fd, la CGT déposera une gerbe de fleurs en hommage aux victimes du Travail le mercredi 1er mai à 9h30 sur la plaque commémorative de la Mairie de Clermont-Fd (10 Rue Philippe Marcombes), puis rendez-vous à 10h place Delille.
Départ de la manifestation vers 10h30/10h45. Arrivée place de la Liberté (rebaptisé pour l'occasion Place des Libertés syndicales...) à proximité de la Maison du Peuple où se feront les prises de paroles des OS.
Un pot fraternel sera offert à la salle des fêtes, possibilité de se restaurer sur place (barbecue/frites) avec la participation de la fanfare "La Brute" (Les Brayauds) et une Expo sur l'histoire du 1er mai...
Retrouvez les différents tracts d'appel sur ce lien :
 
 
Tous ensemble dans la rue le 1er Mai pour le progrès social
 
 

Urgence sociale et environnementale - Mobilisons-nous pour conquérir de nouveaux droits les 20, 24 et 27 septembre !

Pour la CGT, Les questions environnementales et sociales sont indissociables. Il ne peut y avoir de justice sociale sans justice écologique. La CGT milite pour le développement humain durable.
Lire le tract Confédéral d'appel à mobilisation les 20, 24 et 27 Septembre.

Toutes et tous en grève le 9 Mai 2019

 Résultat de recherche d'images pour "52ème congrès"

Déclaration de la Commission exécutive confédérale

 

La Commission exécutive confédérale a décidé aujourd’hui d’appeler à la mobilisation la plus large possible le 9 mai prochain.

Le gouvernement a décidé de faire subir à la Fonction publique le même choc qu’ont connu plusieurs services publics ces dernières années, sans pour autant montrer une quelconque efficacité : toujours moins de réponses aux besoins, toujours plus chers pour les usagers devenus clients. C’est à rebours des exigences exprimées dans les récents différents mouvements sociaux et des sondages actuels plébiscitant plus de services publics.

Emmanuel Macron avait jugé le statut de la Fonction publique inadapté durant sa campagne et prévu la suppression de 120 000 emplois. Il confirme ! Après la réforme du Code du travail, devenue référence sociale, il s’attaque maintenant à la Fonction publique et aux statuts des fonctionnaires. Salaire au mérite, gel du point d’indice, journée de carence, mobilité imposée… la transformation de la Fonction publique s’inscrit dans la poursuite de la construction d’une société de précarité et d’individualisme dans un monde du travail fragilisé.

Une nouvelle vision de la société, dématérialisée, déshumanisée, qui n’a pas été débattue entre citoyens et actuellement rejetée.

Toutes les organisations de la CGT sont donc invitées à s’emparer de cette journée d’action pour défendre et exiger des services publics modernisés, de qualité, prenant appui sur une fonction publique renforcée avec des agents bénéficiant d’un statut de haut niveau.

La question de l’avenir des services publics est donc posée en grand pour répondre aux besoins fondamentaux des citoyens, des travailleurs, du pays tout entier.

Les transformer, les affaiblir, c’est condamner à la paupérisation et à la désertification des pans entiers de notre territoire, c’est fragiliser nos concitoyens, notre économie, comme notre capacité à développer l’emploi. C’est surtout amputer par manque d’aménagement territorial nos potentiels industriels et productifs.

Emmanuel Macron veut conclure au sortir du grand débat qu’il y a un excès de dépenses publiques, et qu’il faut donc les réduire. L’opération s’annonce plus difficile à conduire que prévue, car c’est l’utilisation de l’argent qui est réellement posée et singulièrement la réponse aux besoins humains et écologiques.

Aujourd’hui, c’est principalement la spéculation et la flambée des dividendes qui sont alimentées, à l’exemple du CICE, qui est un vrai gaspillage d’argent public tant son inefficacité est démontrée en matière de création d’emploi.

La CGT milite pour un renforcement des moyens pour nos services publics, la fonction publique, et pour un statut général des fonctionnaires rénové et renforcé, garantissant leur indépendance et leur responsabilité, socle incontournable de l’égalité d’accès aux emplois publics. Cela garantit aux administrés neutralité et impartialité dans l’exercice des missions des agents, nous exigeons par conséquent le retrait du projet de loi dit de « transformation de la Fonction publique ».

Nous devons créer les conditions d’une grande mobilisation nationale unitaire et citoyenne ce 9 mai. Il est temps de revendiquer la réimplantation de nos services publics dans les territoires, et la mise en place d’une gestion démocratique.

Il est urgent d’exiger de nouveaux services publics (logement, alimentation, communication,  santé,  transport,  énergie…)  correspondant  aux  besoins   du XXIe siècle.

Nous pouvons nous appuyer sur les nouvelles technologies pour les référencer et les satisfaire, plutôt que pour déshumaniser et raréfier leur implantation

Défense, reconquête et développement des services publics !

Rien ne sera possible sans l’intervention et la mobilisation convergentes de toutes nos organisations.

 

Montreuil, le 16 avril 2019

Retrouvez l'ensemble des tracts et appel locaux et fédéraux dans le dossier compilé ci-dessous :

Dossier 9 Mai 2019