Déclaration unitaire CGT-FO-FSU-Solidaires-UNEF

Dans cette période difficile, les organisations syndicales du Puy-de-Dôme CGT, FO, FSU, Solidaires et UNEF ne s’inscrivent dans aucun pacte avec le gouvernement. Elles restent aux côtés des salarié·e·s et de toutes les structures syndicales qui interviennent dans des conditions très difficiles pour faire respecter le droit du travail, pour préserver la santé et la sécurité des travailleurs et des travailleuses, pour défendre les revendications.

Une pandémie du format de celle d’aujourd’hui est le test fatal pour toute la logique du néolibéralisme. Aucune leçon sociale n’a été tirée de la crise économique de 2008. La crise qui aujourd’hui nous empêche de vivre ne peut une nouvelle fois être payée par les plus vulnérables. Tout en respectant le plus strictement possible les mesures de confinement, il est important à présent de déployer des solidarités locales avec les plus touché·e·s, d’empêcher la tentation de ce gouvernement d’imposer des mesures de régression sociale, de se préparer à la mobilisation générale pour imposer un autre avenir que celui d’un néolibéralisme confiné. Car, si rien ne pourra être comme avant, cet "après" commence dès maintenant. Il impose le respect et les moyens de la démocratie au travail et dans la cité, le respect et la garantie des droits et libertés, de l’exercice du droit syndical pour chaque salarié.e, pour nos organisations syndicales, pour les institutions représentatives du personnel et leurs représentant.es.

Une démocratie qui devra s’incarner en garantissant à tous et toutes les trois piliers fondateurs et modernes de notre modèle social que sont le service public, la Sécurité Sociale et le droit du travail.

CGT, FO, Solidaires, FSU et UNEF restent totalement mobilisées en particulier sur les revendications pour lesquelles elles agissent unitairement depuis plusieurs semaines.

Lire la déclaration unitaire

Une première victoire pour la FNSCBA qui doit en appeler d’autre

Dans cette crise sanitaire liée à l’épidémie COVID-19, un accord est intervenu au niveau national entre le gouvernement et les organisations patronales du BTP excluant les organisations syndicales des salarié.es de la profession, prévoyant sous certaines conditions une reprise d’activité de la profession. A la suite de cet accord de nombreux employeurs ont appelé ce jour leurs salariés pour une reprise ce matin.
La fédération CGT de la construction est intervenue vigoureusement auprès des Organisations Patronales de la profession.
Elle a obtenu de la CAPEB, de la FFB et de la FNTP, la fermeture jusqu’à nouvel ordre de l’ensemble des entreprises du BTP en attendant de voir les propositions de l’OPPBTP qui devront être validées par les Organisations syndicales.

La FNSCBA a demandé aux Organisations Patronales d'intervenir auprès de la Fédération Patronale du Négoce pour qu’ils restent fermés aussi.

Une grande victoire pour les salarié.es et leurs familles, les soignant.es et la santé publique.

Lire le courrier de l'UD CGT 63 à l'attention de la Préfecture du Puy de Dôme

27 février, mobilisation contre les répressions et pour la défense des libertés syndicales

Jeudi 27 février, l'intersyndicale départementale CGT-FO-FSU-Solidaires et l'UNEF organise une autre grande journée d’action afin de revendiquer l’arrêt de toutes les formes de répression syndicale et de discrimination. Les campagnes du gouvernement pour amplifier les mises en examen, les menaces, les sanctions, à l’encontre de ceux et celles qui luttent, sont inacceptables. 

Un rassemblement aura lieu le 27 février à partir de 11h00 devant les grilles de la cité judiciaire de Clermont-Ferrand, Place de l'Oratoire. 

Autour d'un casse croûte improvisé, des prises de paroles et témoignages s'enchaîneront pour dénoncer le répertoire d’action gouvernemental et patronal qui consiste à entraver et limiter les initiatives de celles et de ceux qui agissent pour exprimer leur désaccord, de celles et de ceux qui veulent être acteurs et actrices dans et hors le lieu de travail.

Retrouvez en pièce jointe le tract intersyndicale 63.

20 février : déterminé-e-s et mobilisé-e-s pour le retrait

 

Jeudi 13 février, la Cgt s'est rendu une nouvelle fois à Matignon pour une réunion organisée par le Premier ministre accompagné des ministres et secrétaires d’États concernés visait à faire une restitution des réunions de concertation qui se sont tenues sur les trois thèmes que sont :


- la pénibilité des salariés du privé et des agents de la fonction publique ;
- l’emploi des séniors ;
- les transitions entre les régimes pour les générations concernées 

 Une réunion inutile, une fois de plus et qui montre le manque de discernement d’un gouvernement sous pression qui agit en force, pour faire passer une loi majoritairement rejetée par l’opinion publique.

 L'intersyndicale départementale CGT-FO-FSU-Solidaires et l'UNEF réunie jeudi 13 février en fin d'après-midi propose un nouveau calendrier d'initiatives à renforcer en interprofessionnelle pour préparer la prochaine journée de grèves et de manifestation du 20 février 2020. Le gouvernement est plus que jamais fébrile! Ce nouveau temps fort interpro doit être massif, à l'image du 05 décembre, et constituera une nouvelle étape vers la victoire et le retrait du projet de loi de réforme des retraites. 

Lire le tract confédéral Cgt et le tract intersyndical départemental à diffuser partout.

 Mardi 18 février : la culture clermontoise rejoint la lutte, touchée de plein fouet par une nouvelle réforme passée sous silence et visant à démanteler l'enseignement artistique. Nous ne voulons pas que l’enseignement artistique soit encore sacrifié au nom de nouvelles économies budgétaires. Rendez-vous à 10h00 au départ du Conservatoire Emmanuel-Chabrier de Clermont-Ferrand pour une manifestation en direction de la DRAC. Lire le tract

 - Jeudi 20 février : grande journée de grèves et de manifestations interprofessionnelle... Avec un nouveau parcours qui partira à 10h00 du palais de justice, Place de l'Etoile, aux côtés des avocats qui entame leur 7ème semaine de grève pour le retrait du texte de loi contre la réforme des retraites. Ce départ symbolique montrera notre détermination à rester vigilant face à la répression qui se propage contre celles et ceux qui ont décidé de lutter contre la politique de destruction sociale de ce gouvernement au service de la finance.

Pour les lèves-tôt, les camarades du syndicat CGT FAPT appellent à la grève et un rassemblement aura lieu à partir de 8h30 devant la Plateforme Colis (PFC) aux Gravanches, où sera organisé un point presse, afin de dénoncer la volonté de la direction locale de licencier 5 salariés de nuit pour des motifs plus que contestables. La politique répressive désastreuse de l’opérateur Colis du Groupe La Poste a des conséquences très concrètes sur les conditions de vie et de travail ainsi que l’emploi sur la PFC de Clermont Ferrand. Cette grève sera l’occasion de réaffirmer les exigences du personnel de voir s’ouvrir de réelles négociations sur l’emploi, les conditions de travail, la reconnaissance de la pénibilité, et le respect de la dignité du personnel. Tract et pétition en suivant ce lien.

 - Vendredi 21 février : grand concert de solidarité à la salle Marcel Vivier, à côté du complexe sportif Marcel Paul route de Cébazat à Gerzat... Avec la participation de Catherine Perret, membre de la direction confédérale qui prendra la parole aux côtés de nombreux secteurs en lutte (Energie, Cheminots, Santé, Education, Luxfer etc...).

 D'autres dates sont également en construction. Le 25 févrierqui sera sous le signe des libertés syndicales et de la répression, notamment chez nos camarades de la FNME... Et bien entendu le 8 Mars prochain, journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Le slogan de l'ONU cette année : “levez-vous pour les droits des femmes” qui sont les grandes perdantes de ce projet de réforme des retraites et qui encore aujourd'hui en France subissent une bien plus grande précarité. Salaires inférieurs, retraites inférieures, temps-partiels subis, chômage, licenciements après congé maternité, harcèlement au travail, difficulté d’accès aux promotions, aux postes à responsabilités... La liste est malheureusement trop longue.

 Soyons convaincu-e-s... Pour convaincre que nous allons gagner cette bataille! Affirmons haut et fort aujourd’hui que cette lutte sera une victoire historique et le début d’une ère nouvelle de conquis sociaux.

21 Février : Concert de solidarité aux grévistes

Les Unions Locales de Clermont-Ferrand et Gerzat organisent, avec le soutien de l'intersyndicale départementale, un grand concert de solidarité aux grévistes en lutte depuis le 05 décembre 2019 contre le projet de réforme des retraites que Macron et son gouvernement ambitionne de faire passer "à marche forcée".

Soyons nombreuses et nombreux à venir soutenir les secteurs en lutte autour de ce moment festif, fraternel et convivial

Rendez-vous 19h00 au complexe Marcel Paul, route de Cébazat 63360 Gerzat

La mobilisation va se poursuivre et doit s'élargir

Depuis le 5 décembre dernier, la mobilisation sociale contre la réforme gouvernementale des retraites a été ponctuée de temps forts autour des manifestations massives sur l’ensemble du territoire et d’initiatives toujours plus originales comme les retraites aux flambeaux, les concerts, les flash mobs et de tout autre action prouvant que d’autres formes de mobilisation sont possibles et efficaces. 

Réunies à Montreuil les 4 et 5 février dernier, les organisations de la Cgt en appellent à construire des temps forts réguliers d'actions et poursuivre à rythmer la mobilisation qui s’inscrit dans un temps long tout en poursuivant le travail de déploiement et d’élargissement.

Un nouveau journal "Contact" édité à deux millions d’exemplaires est un support de plus pour aller au contact des syndiqués, des salariés, des citoyens qui continuent à soutenir le mouvement et l’action de l’intersyndicale.
Pour qu'elles et ils nous rejoignent, pour élargir et d’amener progressivement toutes les professions à entrer dans l’action, sans oublier la jeunesse qui rejoint déjà les cortèges de manifestants pendant les temps forts.

La CGT propose d’organiser un nouveau temps fort le jeudi 13 Février prochain pour prouver sa détermination sans faille et sa volonté de mener la lutte jusqu’au retrait final de la réforme gouvernementale. Lire le communiqué (pdf)

Localement, l'intersyndicale du CHU (CGT-FO-Sud) appelle à un rassemblement devant le CH Estaing le jeudi 13 février à 11h30. Les suppressions de postes et les fermetures de lits, le gel des salaires, les plans d’économies à l’hôpital, le projet de réforme des retraites, tout est lié et répond à une même logique : détruire la sécurité sociale, détruire l’accès aux soins pour tous, détruire notre système. Lire le tract.

Ce nouveau temps sera l’occasion de préparer les syndiqués, salariés, retraités à préparer la journée de mobilisation du 20 février prochain à l’appel de l’intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, UNL et UNEF. Lire l'appel unitaire pour le 20 janvier (pdf)

Persuadés que nous allons remporter la victoire, nous devons rester mobilisés et participer à l’élargissement de la mobilisation.
Poursuivons la lutte engagée et maintenons la pression pour faire reculer le gouvernement de plus en plus fébrile sur le dossier retraite !

Continuons la mobilisation, élargissons le mouvement, restons plus déterminé-e-s que jamais !

Un rassemblement est organisé dès demain, mardi 11 février, en soutien aux deux nouveaux responsables syndicaux de la FSU convoqués au commissariat à partir de 8h30 (106 avenue de la République). 

A l'issue de leur sortie, une manifestation sera organisée du commissariat à la DSDEN 63 en empruntant le parcours suivant: Avenue de la République - Rue d'Estaing - Rue Pellissier.

En attendant les décisions locales qui seront précisées rapidement, faites remontées vos initiatives, les retours de vos AG ou rencontres avec les syndiqué-e-s et les salarié-e-s.