Poursuites annulées pour le secrétaire général de l’UD de l’Allier  (03) ; dossier CGT / Environnement Recycling

Communiqué Confédéral - 12 juillet 2018

Nous venons d’être informés que la décision du tribunal rendue le 5 juin dernier est aujourd’hui définitive et que les poursuites engagées contre le Secrétaire Général  de l’UD sont officiellement annulées. C’est donc une victoire complète contre la direction de cette entreprise qui a tenté de nous faire taire.

Cela veut dire que la direction de l’entreprise d’Environnement Recycling n’a pas fait appel. Nous pensons que la direction n’a pas souhaité aller à un nouveau procès, deux éléments ont certainement influencé cette décision, les éléments de preuve fournis lors de l’audience du 5 juin ont démontré la solidité de nos affirmations. Mais aussi le nombre des soutiens venus de partout ont fait aussi la démonstration que s’attaquer à un membre de la CGT, c’est s’attaquer à toute la CGT. Une conférence de presse aura lieu à la rentrée pour donner notre appréciation de cette décision et par la même maintenir la pression sur les dirigeants de l’entreprise mais aussi sur la justice pour que notre plainte aboutisse à faire condamner ces patrons voyous.

Bravo à Laurent Indrusiak et ses Camarades pour ne rien avoir lâché dans cette affaire. L'UD CGT de l'Allier est plus que jamais au service des salarié-e-s.

Relire les articles consacrés

Le « Bastion Social » veut s'implanter à Clermont-Ferrand

Communiqué Collectif Jeunes, Ud Cgt 63, 09 juillet 2018

Le 14 juillet prochain, quelques dizaines de fascistes se réuniront rue de la Treille pour inaugurer leur premier local à Clermont-Ferrand. Si cela présente un danger évident pour les habitants et commerçants du quartier qui devront vivre au quotidien avec un bar fasciste près de chez eux, cette implantation fait aussi peser le risque de menaces et d'agression physique sur les personnes habituellement ciblées par l'extrême-droite : celles n'ayant pas la bonne couleur de peau, la bonne orientation sexuelle, la bonne religion ou la bonne orientation politique à leurs yeux.

Lire la suite : Le « Bastion Social » veut s'implanter à Clermont-Ferrand

Dégradation d'une l'UL de Lyon par des groupuscules d'extrême droite

Communiqué de presse de l’Union Départementale CGT du Rhône et de la métropole de Lyon, le 6 juin 2018

Ce week-end end, notre Union Locale CGT des 5ème et 9ème arrondissements de Lyon et environs a été victime de dégradations (tags et détériorations de volets roulants.) Cette agression est signée. Il s’agit clairement d’une action d’organisations d’extrême droite à tendance néo nazie violente sévissant sur Lyon depuis déjà trop longtemps.

Ce n’est malheureusement pas la première fois que des locaux politiques, associatifs sont attaqués. Par contre après l’attaque subie par nos camarades de la CNT fin mars, ce sont les organisations syndicales engagées dans la bataille contre les idées d’extrême droite qui sont à présent touchées.

Lire la suite : Dégradation d'une l'UL de Lyon par des groupuscules d'extrême droite

Les fachos n'ont pas à avoir pignon sur rue dans notre région

Le groupuscule Bastion Social, aux thèses nationales socialistes, compte s'implanter au coeur de Clermont-Fd. Retrouvez l'article complet de Médiacoop.

Déjà, suite à quelques rumeurs, l'UD Cgt 63 interpellait la Préfet de Clermont en mars dernier. Celui-ci ne "pouvait" apparemment rien faire. Depuis, au sein du collectif Contre Les Extrêmes Droite 63, nous avons sollicité les services du 1er Ministre, ainsi que le Défenseur des Droits. Notre démarche est de nous opposer à l'ouverture d'un bar fasciste à Clermont et ailleurs, mais cette démarche ne semble pas intéresser l'État à son plus haut niveau.

C'est pourquoi l'UD CGT appelle à se mobiliser largement, jeudi 12 juillet à 18h devant la Préfecture de Clermont-Fd.

Communiqué du Collectif contre les idées d'extrême droite 63 - Télécharger le tract

Bastion Social est un danger pour le quartier et la ville.

Lire la suite : Les fachos n'ont pas à avoir pignon sur rue dans notre région

Mobilisation pour les EHPAD et la Santé, leurs usager-e-s, leurs salarié-e-s

Suite aux trois assemblées générales tenues dans les EHPAD de Thiers, Courpière et Sauxillanges, les salarié-e-s ont voté la grève à l’UNANIMITÉ

Les salarié-e-s n’en peuvent plus d’être la cible des restrictions :

  • RTT supprimés,
  • salarié-e-s non reconduits dans leurs contrats,
  • agents d’entretiens obligé-e-s de faire aides-soignant-e-s la nuit pour combler le manque de personnel,
  • dépression,
  • harcèlement,
  • records d’accidents du travail toutes professions confondues,
  • externalisations d'activités...

Patients maintenus au lit par manque d’effectifs, limitation des douches, soins limités aux actes essentiels, repas devenant du « gavage », augmentation des tarifs résident sont les conséquences des politiques gouvernementales dévastatrices pour nos aînés !!

Toutes et tous concerné-e-s, l’Union Départementale CGT 63 Santé et Action Sociale propose donc un débat public en plein air pour échanger et débattre de l'avenir de la santé dans nos établissements. Rendez-vous à 10h place de la Victoire à Clermont-Fd le 28 juin.

Lire la suite : Mobilisation pour les EHPAD et la Santé, leurs usager-e-s, leurs salarié-e-s

Mobilisation 28 juin 2018

L'intersyndicale départementale Cgt, Fo, FSU, UNEF, UNL du Puy de Dôme appelle à la mobilisation militante

Jeudi 28 juin à 12h devant la préfecture de Clermont-Fd.

Télécharger le tract intersyndical 63. 

Les salarié-e-s de la Santé et notamment des EHPAD seront en action et proposeront un débat public place de la Victoire à Clermont-Fd.

Télécharger les tracts nationaux disponibles

Lire la suite : Mobilisation 28 juin 2018

Loi PACTE : un fourre-tout d'une grande cohérence libérale.

Article de la NVO, 19 juin 2018

Le gouvernement a mis sur les rails ce lundi son projet de loi sur la croissance des PME, dite loi PACTE pour « Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises ». De la suppression des seuils sociaux et fiscaux à l'assouplissement des règles pour l'épargne retraite, ce texte poursuit et complète le panel des réformes libérales entamées avec les lois Macron.

Les mesures du projet de loi sont censées favoriser la croissance et le financement des entreprises, les libérer des contraintes qui les empêcheraient de créer des emplois, redéfinir leur rôle et leur place dans la société. Il fallait donc accéder à de vieilles revendications patronales. Le Medef ne pouvait se satisfaire d'avoir obtenu par les ordonnances de réforme du Code du travail, la fusion des instances représentatives du personnel (CE et CHSCT) dans les CSE qui va drastiquement réduire le nombre des représentants du personnel.

Lire la suite : Loi PACTE : un fourre-tout d'une grande cohérence libérale.